[highlight]Jouez sur terrain glissant[/highlight]
29 « Je suis mouillée dès qu’il commence à frotter doucement sa barbe sur ma nuque. »
Lisa, 46 ans.

30 Ce phénomène de lubrification intervient lorsque le sang afflue vers son clitoris, ses lèvres et son vagin. « Des gouttelettes de lubrifiant filtrent du plasma sanguin à travers les parois des capillaires et du vagin », explique Lorenz, ce qui s’ajoute à la sécrétion de mucus cervical.

31 Pour améliorer la circulation sanguine, soulevez de la fonte – tous les deux. « Une séance de musculation peut augmenter l’excitation pendant deux heures au moins », ajoute-t-elle. Le système nerveux récupère plus lentement après une séance de musculation que de cardio. Sans compter que les femmes de notre sondage se disent plus à l’aise avec leur corps lorsqu’elles font de l’exercice.

32 Sous la couette, laissez-lui du temps. Même si elle se sent humide, ce n’est que le début d’un processus au cours duquel le vagin se dilate (notamment l’arrière du canal vaginal), indique le sexologue Sandor Gardos. Évitez de juger à la va-vite (« elle mouille, c’est parti ! »), et sachez que « son excitation peut encore monter pendant une bonne vingtaine de minutes ». Son orgasme n’en sera que plus intense.

[highlight]Ne restez pas en surface[/highlight]
33 La petite graine que vous aimez caresser n’est que le bout du clitoris : derrière les lèvres se cache encore du tissu érectile inexploité ! « Son clitoris a des “jambes”, les piliers, de chaque côté du vagin, derrière les lèvres », explique Gardos. Stimulez donc les piliers du clitoris en formant un « V » avec vos doigts : placez la base de ce « V » autour du gland du clitoris de manière à ce que vos doigts soient tournés vers le bas, de chaque côté du vagin. Appliquez une pression en ondulant et appréciez son sourire béat – il y a des chances qu’elle découvre elle aussi l’existence de ces piliers !

34 Regardez-la marcher, ses hanches ne mentent pas ! Une étude publiée dans The Journal of Sexual Medicine indique que les femmes qui ont des orgasmes vaginaux se déplacent avec une plus grande fluidité, ont une foulée plus longue et une plus grande souplesse dans les hanches que celles qui n’ont jamais connu cet orgasme. En d’autres termes, leur démarche est plus libre, énergique et sensuelle.

[highlight]Ses secrets les plus profonds…[/highlight]
35 Les femmes affirment qu’elles ont du mal à atteindre elles-mêmes le légendaire point G (et croyez- nous, il existe). C’est là que vous entrez en jeu, mais inutile d’être trop direct. Certaines femmes préfèrent un mouvement circulaire avec deux doigts ou un tapotement ferme. « Le clitoris répond généralement à une stimulation très rapide et légère, tandis que le point G réagit à des mouvements plus lents, plus profonds et plus fermes », indique Gardos.

36 Lorsqu’il y a une excitation préalable, la pénétration peut éventuellement amplifier la stimulation des piliers du clitoris, par les mouvements de va-et-vient. Les meilleures positions pour viser juste (et les plus hot !) sont l’amazone (elle sur vous) ou la levrette.

[highlight]Brusquez-là (un peu)[/highlight]
37 « J’aime quand tu joues les gros bras, même si je suis plus forte que toi. »
Erika, 25 ans.

38 « Les femmes peuvent sembler plus timides qu’elles ne le sont vraiment lorsqu’elles veulent paraître inaccessibles », prévient Fulbright. Lorsqu’elle est excitée, son seuil de douleur augmente, et elle peut vouloir être mordue, brusquée ou fessée. « Les hommes se plaignent, poursuit celle-ci, car ils trouvent que les femmes sont trop timides avec leur pénis, de peur de faire mal. C’est pareil avec leur corps. » Soyez agressif dans votre envie, mais sensible à ses besoins. Et essayez de prendre le contrôle comme elles en rêvent secrètement : 46 % des femmes affirment que se faire attraper fermement est le geste agressif avec lequel vous avez le plus de chance de la mettre en feu.

Tentez votre chance…

————————-

Quelques conseils pour s’amuser sous la couette :
– 4 positions sexuelles à essayer
– 10 astuces pour être plus endurant sexuellement
– Du froid pour des nuits chaudes