Avouez-le Roméo ! En situation d’urgence, vous n’êtes parfois pas aussi fin que la lingerie de madame. Comment vous tirer de certains sales draps avec dignité et humour ? Six cas d’école.

Une autre fille vous appelle

LA SOLUTION : Éteignez votre téléphone, au plus vite, et dites à votre amie de qui il s’agit. Honnêteté et sincérité payent toujours à plus ou moins long terme. Donc excusez-vous et engagez-vous à ne rappeler cette autre fille que le lendemain, pour lui demander de cesser de vous importuner.

Vous vous trompez de prénom

LA SOLUTION : Parlez, et vite ! C’est votre inconscient qui parle quand les inhibitions tombent. Avez-vous récemment regardé des photos de votre ex ? Ou un film avec une actrice portant le prénom qui vient de vous échapper ? Identifiez le problème, expliquez-le et redoublez d’attentions. Il se peut que Madame ne le pardonne pas. Si c’est le cas, elle devrait rapidement vous le faire savoir !

Vous laissez échapper un « je t’aime »

LA SOLUTION : Cela peut surprendre, mais ne devrait pas mettre fin à la partie de jambes en l’air. Selon notre enquête, seules 7 % des femmes auraient l’envie coupée après une telle déclaration. Le plus simple est de laisser filer et d’en reparler une fois votre lucidité retrouvée.

Vous n’avez pas eu le temps de changer les draps

LA SOLUTION : Elle est chez vous et vous n’avez pas eu le temps de changer les draps avant son arrivée? Pas de panique. Offrez-lui à boire, et laissez-la un moment seule, avec son verre, dans le salon… Le temps de procéder à l’échange.
Si c’est vraiment le bordel chez vous, renoncez. Expliquez-lui que vous voulez prendre votre temps, proposez-lui de venir la chercher pour un déjeuner le lendemain. Gentleman! Vous aurez alors le temps de faire le ménage.

Vous pétez en pleine action

LA SOLUTION : Elle l’a entendu, ne faites pas comme si rien n’était arrivé. Riez, excusez-vous et poursuivez vos ébats. Si vous vous sentez véritablement ballonné, invitez-la à passer dessus. Moins vous ferez d’effort, plus vous aurez de chance de contrôler vos flatulences. Au pire, le matelas permettra d’étouffer le bruit.

Vous ne parvenez pas à dégrafer son soutien-gorge

LA SOLUTION : Détendez-vous. Cela arrive, et plus souvent qu’on ne le pense. À tel point que cela ne devrait pas la gêner. Jouez la carte de l’humour : «C’est un soutien-gorge de chasteté que tu as enfilé ce matin ?» Dans le pire des cas, vous pouvez toujours renoncer et lui demander d’ôter son soutien-gorge. Un strip-tease forcé qu’il lui plaira peut-être de prolonger…

Retrouvez nos derniers articles sexo :

Rejoignez-nous sur notre page Facebook : Men’s Health France, et suivez-nous sur notre Twitter @MensHealthFR