©iStock

Appliquez ces conseils alimentaires pour faire disparaître votre graisse et obtenir de beaux abdominaux

Vous soulevez des poids. Vous mangez sainement. Pourtant, il y a quelque chose qui cloche lorsque vous montez sur la balance. Vous avez pris du poids, sans le vouloir. Qu’est-ce qui ne va pas ? Croyez-le ou non, il est possible que ce soit de petites choses (comme la vitesse à laquelle vous mâchez) qui gâchent vos efforts pour perdre du poids. Ces petites choses auxquelles vous ne faites pas attention à court terme s’accumulent et vous font prendre du poids à long terme. Voici sept des raisons les plus probables qui vous font prendre du poids malgré vous.

SAUTER DES REPAS

Commençons par une erreur connue par tout le monde pour ruiner notre métabolisme : sauter des repas. Manger de façon irrégulière toute la journée peut contribuer non seulement à une accumulation de graisse autour du ventre mais également à une résistance à l’insuline et à un risque plus élevé de diabète de type II. Après avoir mangé, le corps produit du glucose qui est transporté du sang aux muscles et aux cellules du foie. En cas de résistance à l’insuline, les cellules ne répondent pas à l’insuline. Une plus grande quantité de sucre s’accumule donc dans le sang. Plus de sucre dans le sang signifie plus de graisse autour de la taille, le même type de graisse qui contribue au diabète.

MACHER TROP VITE

Peu importe que vous mangiez sainement, si vous mâchez trop vite, il est probable que vous preniez du poids. Les hormones dans votre estomac envoient un signal à votre cerveau pour lui dire qu’il est plein. Des recherches ont démontré que les personnes qui mangent trop vite peuvent avoir moins d’hormones qui suppriment l’appétit, ce qui mène à une prise de poids.

BOIRE TROP DE PROTÉINES

Il y a une raison pour laquelle on nous dit de ne pas boire plus de deux milk-shakes protéinés par jour. Le corps ne détecte pas les calories liquides de la même façon qu’il détecte les calories des aliments. Les calories liquides ne vous donnent pas la sensation d’être rassasié et ne suppriment pas la faim. La soif n’est pas régulée par l’estomac et les intestins, contrairement à la faim. Lorsque vous mangez, l’estomac s’étend. Les sensations d’étirement envoient un message au cerveau et lui font savoir quand l’estomac est plein. Les boissons ne déclenchent pas ce signal, c’est pourquoi on ne se sent pas rassasié comme lorsqu’on vient de manger. Résultat : on continue à ingérer ces calories liquides. Limitez vos milk-shakes protéinés à un par jour.

NE PAS INGÉRER DE GRAISSE

N’ayez pas peur des graisses. Ne pas ingérer de graisse augmente votre indice de masse corporelle. L’un des mythes les plus persistants est que la graisse alimentaire contribue à l’obésité. Ce n’est pas du tout le cas. Si on diminue la quantité de graisse que l’on ingère, on a tendance à ajouter plus de glucides pour compenser et on sait que plus de glucides mène à plus de graisse. Une consommation accrue de graisses mono-saturées saines, comme les avocats, les noix, les graines et l’huile d’olive, contrôle la prise de poids.

RENDRE DES ALIMENTS SAINS MALSAINS

Nous savons que de bons aliments deviennent de mauvais aliments lorsqu’ils sont mal préparés : les poitrines de poulets recouvertes de farine blanchie, du flétan enroulé dans une pâte frite, des salades badigeonnées d’huile de soja. Même les aliments les plus sains qui sont riches en calories comme le saumon, les noix et les avocats vous feront prendre du poids si vous en mangez trop. Suivez bien cette règle « tout avec modération ».

CHOISIR LES MAUVAIS EN-CAS

Une bière contient en moyenne 150 calories. Buvez-en deux et vous avez déjà pris une centaine de calories. Au restaurant, nous ne commandons pas de brocolis cuits à la vapeur ou de feuilles de chou frisé flétries. Nous préférons les nachos, les quesadillas et les ailes de poulets frites qui nous font prendre du poids.

UTILISER DU SEL MARIN

Enfin, une erreur qui apparaît rarement dans la liste : le sel marin. Même s’il est à la mode d’utiliser du sel marin sur nos aliments, ce n’est pas bon pour notre ligne. Le sel marin manque d’iode, un composant nécessaire pour notre thyroïde. La thyroïde est notre thermostat. Elle contrôle directement notre métabolisme. Perdez de l’iode, gagnez du poids. Jeter le sel marin qui coûte cher et optez pour un sel moins cher mais qui contient plus d’iode.