Tueurs d'odeurs
© iStock

Coup de stress, abus d’alcool, chaussures douteuses… Elles sont nombreuses ces occasions où les odeurs peuvent vous embarrasser. Il existe heureusement des astuces simples et efficaces pour vous sauver la mise en un temps record.

8 tueurs d’odeurs

1) Mauvaise haleine

L’astuce: du sel

Il y a des jours où on sent bien que, niveau haleine, on pourrait mieux faire. Versez du sel fin dans une tasse d’eau chaude et faites un bain de bouche. Les bactéries qui causent la mauvaise haleine se développent dans un milieu acide, or le sel aide à neutraliser l’acidité en augmentant le pH de votre bouche. Pas de sel ? Rincez-vous la bouche à l’eau, cela diminuera toujours le nombre de bactéries.

Le truc en plus: n’oubliez pas de vous gargariser. C’est au fond de la bouche à la base de la langue qu’on trouve le plus de bactéries responsables de la mauvaise haleine.

2) Plutôt fumeux

L’astuce: un séchoir

Vous avez passé la soirée à jouer au poker dans un salon enfumé mais vous avez raconté à votre chérie que vous aviez un dîner de boulot. Si vous ne voulez pas devoir répondre à la question « On fume au resto, maintenant ? », trouvez un sèche-cheveux (ou un sèche-mains dans un lieu public), et placez-vous sous le flux d’air chaud. L’augmentation de la température autour de vous va permettre de volatiliser les molécules de fumée, et l’air les dispersera loin de vos vêtements. Faites-en autant avec vos cheveux (ils retiennent particulièrement les odeurs de fumée) et, pour finir, secouez votre veste sous l’air chaud.

Le truc en plus: remplissez un mini-vaporisateur de désodorisant pour textiles (Febreze). Vaporisez et passez sous l’air chaud. Une fois l’humidité éliminée, vos vêtements sentiront bon le frais.

3) Déjeuner arrosé

L’astuce: deux verres de jus de pamplemousse rose

Il suffit parfois d’une seule bière pour que votre transpiration vous trahisse: vous sentez l’alcool. Heureusement, les composants du pamplemousse rose activent les enzymes du foie qui accélèrent la dégradation de l’alcool par votre organisme. Et l’odeur quitte votre corps plus rapidement.

Le truc en plus: évitez la bière brune. « Les boissons foncées sont associées à une plus forte odeur corporelle et à une plus mauvaise haleine sans qu’on sache exactement pourquoi » affirme le Dr John Brick, du Center of Alcohol Studies de l’université Rutgers (New Jersey).

4) Ca sent la marée

L’astuce: du dentifrice

Vous avez parfaitement réussi votre dorade au four. Malheureusement, vos mains sentent encore le poisson trois heures après, et l’odeur refuse de partir au savon. Direction la salle de bains. Frottez vos paumes avec une noisette de dentifrice, sans eau. Massez bien, puis rincez. Plus rien !

Le truc en plus: la prochaine fois, enfilez des gants ultra-fins, spécial cuisine.

5) Le plein d’essence…sur les mains

L’astuce: du lave-glace

Quand on est maladroit, c’est pour la vie. Pour éviter de passer la journée à entendre « Mais qu’est-ce qui pue l’essence comme ça ? », frottez-vous les mains avec une noisette de produit lave-glace. L’alcool et l’éther de glycol qui le composent vont dissoudre les composés odorants du pétrole. En plus, le tout va rapidement s’évaporer, ce qui vous évitera d’essuyer vos mains sur votre jean.

Le truc en plus: la prochaine fois que vous allez dans une de ces stations-services « de luxe » qui vous offrent des gants jetables, prenez-en deux paires supplémentaires et gardez-les dans votre boîte à gants.

6) Coup de stress

L’astuce: les toilettes des hommes

Vous avez passé la matinée à suer (au sens propre comme au figuré) sur un dossier, et les petites bactéries qui vivent sous vos aisselles sont en train de se régaler. Pour éviter de devoir raser les murs, allez vite aux toilettes. Mettez une serviette en papier dans chaque main et une noix de savon sur chaque serviette, mais n’en mouillez qu’une. Lavez-vous les aisselles avec la serviette mouillée et séchez-les avec la serviette sèche (mais savonneuse). Cela tuera les bactéries en laissant sur votre peau un air de fraîcheur pour finir la journée.

Le truc en plus: gardez dans un tiroir de votre bureau, non pas un déodorant (il s’ajouterait à l’odeur de transpiration), mais de l’eau de Cologne (elle contient plus d’alcool et moins de parfum que l’eau de toilettes). Passez-vous-en sous les aisselles en cas d’urgence. Attention si votre peau est irritée.

7) Le parfum d’une autre

L’astuce: un lavomatique

Le parfum qui imprègne votre chemise trahit un moment d’intimité coupable. Malheureusement, votre « officielle » a le nez fin. Passez d’abord à la droguerie acheter du voile assouplissant pour sèche-linge (Soupline). Puis allez au lavomatique. Mettez votre chemise au sèche-linge avec le voile assouplissant, température maximale, pendant 2 minutes. L’air chaud va aérer le tissu et aider à disperser les molécules de parfum tandis que l’assouplissant va lui donner un coup de frais.

Le truc en plus: soit vous arrêtez les conneries, soit vous laissez des chemises propres un peu partout, au cas où.

8) C’est pas le pied !

L’astuce: l’alcool

Cette fille que vous ne connaissiez pas il y a trois heures est en train de vous inviter à finir la soirée chez elle. Seulement voilà, vous arborez vos Converse fétiches, celles qui portent chance mais qui ne sentent vraiment pas la rose. Cherchez par n’importe quel moyen à vous procurer de l’alcool pur (vodka, alcool de pharmacie ou alcool ménager) et enfuyez-vous avec dans la salle de bains, puis tamponnez-en vos semelles. L’alcool tuera les bactéries responsables des mauvaises odeurs. Si vous pouvez vous laver les pieds avant de remettre vos chaussures, c’est bien aussi.

Le truc en plus: tous les soirs, saupoudrez vos semelles d’acide borique (en pharmacie). Cette fine poudre blanche est antiseptique, antifongique et anti-odeur. Vous pouvez aussi en mettre une pincée dans vos chaussettes pendant quelques semaines pour éliminer la transpiration pour longtemps.