©iStock

Pas de viande ? Ne vous inquiétez pas. Vous pouvez toujours accroître vos taux de testostérone grâce à un régime alimentaire à base de plantes

Le corps produit de la testostérone, à la fois chez les hommes et chez les femmes, afin de réguler la masse corporelle, de fonctionner avec d’autres hormones et de contrôler la libido. Chez les hommes, la testostérone contribue à la distribution de graisse et à la production de globules rouges, mais les niveaux de testostérone commencent à diminuer d’environ 1% par an après 30 ans.

Des améliorations dans la composition de votre corps, une plus grande énergie, une plus grande libido et une meilleure qualité de sommeil sont certains des avantages que vous pouvez trouver en augmentant votre taux de testostérone. La façon la plus courante pour augmenter naturellement votre niveau de testostérone est de manger plus de viande rouge, d’œufs et de poisson. Mais que faire si vous êtes végétalien ?

Eh bien, ne craignez rien puisque les végétaliens peuvent aussi augmenter naturellement leur niveau de testostérone avec l’aide de bons compléments et d’un bon régime alimentaire.

Les compléments

La vitamine B

La production de testostérone dépend fortement de la quantité de vitamines B (B1, B6, B12, niacine et acides foliques) disponible. On trouve généralement de la vitamine B dans des aliments comme les fruits de mer, les œufs, les avocats, les haricots, les légumes verts à feuilles, les céréales complètes et les produits laitiers. Le complexe de vitamine B est connu pour garder un équilibre entre les hormones présentes dans le corps.

Le zinc

Les aliments riches en zinc jouent également un rôle majeur durant la production de testostérone. On en trouve généralement dans la viande, les haricots, les noix, le riz brun, la dinde, le lait et les huîtres.

La vitamine A

Les aliments riches en vitamine A peuvent aider à augmenter les taux de testostérone. Les aliments comme les carottes, les pommes, les ananas et les poivrons rouges en contiennent. La vitamine A s’assure que le système reproductif est en bonne santé et que les testicules peuvent produire de la testostérone.

Les aliments

Le brocoli

Une trop grande quantité d’œstrogène dans le corps peut mener à stocker de la graisse et interférer avec la prise de muscle. Le brocoli contient des composés alimentaires qui aident à réduire les niveaux d’œstrogène.

Les graines de citrouille

Ces graines sont pleines de zinc. Elles permettent de garder les organes sexuels en bonne santé et aident à avoir un métabolisme sain. Elles contiennent également du tryptophane, un acide aminé qui aide le corps à produire plus de sérotonine (qui permet un équilibre entre vos taux d’hormones).

Les avocats

Les avocats contiennent des bonnes graisses et de grandes quantités de vitamines B6 qui aident à améliorer la production de testostérone par les testicules et à réduire la cortisol (l’hormone du stress). Un taux élevé de cholestérol peut interférer avec la production de testostérone et les graisses contenues dans un avocat aident à réduire cette forme de cholestérol (le cholestérol de lipoprotéine de basse densité), plus souvent connu sous le nom de LDL.

Les graines de chia

Ces graines contiennent une grande quantité d’acides gras essentiels. Elles sont donc bourrées d’acides gras Oméga-3. Les graines de chia contiennent également des nutriments bons pour le métabolisme comme le zinc, le potassium, le magnésium et le fer. Ces derniers aident également à la production d’hormones.

L’ail

L’ail refrène la cortisol. En effet, cette hormone aide à décomposer le tissu musculaire. L’ail augmente également les taux de testostérone.

Les noix

Les amandes et les noix sont bourrées d’acides aminés comme l’arginine qui aident à améliorer la circulation sanguine. Elles contiennent également de grandes quantités de graisses mono-saturées qui aident à maximiser les taux de testostérone.

Les bananes

Elles contiennent de la vitamine B, de l’enzyme bromélaïne et du potassium qui aident à booster votre taux de testostérone.

Le soja

Mettons fin à un mythe à propos du soja. C’est l’une des sources de protéines les plus souvent utilisées par les végétaliens et il contient des composés semblables à l’œstrogène. Une idée fausse courante est que manger trop de soja peut faire diminuer votre taux de testostérone. Une analyse conduite par Jill Hamilton-Reeves et Mark Messina a démontré que « ni les aliments à base de soja ni les suppléments à l’isoflavone n’altèrent les mesures de concentration de la testostérone chez les hommes ».