©iStock

Selon une nouvelle étude, certaines protéines présentes dans vos fibres musculaires vous aident à réguler la durée et la qualité de votre sommeil

Aujourd’hui, tout le monde sait qu’un sommeil reposant et récupérateur est absolument essentiel pour avoir (et garder) un physique fort et en bonne santé.

Nous commençons à avoir une idée de la raison exacte pour laquelle le sommeil est si important pour vos muscles, et il s’avère que vos muscles peuvent également être importants pour votre sommeil.

Dans une étude scientifique menée par l’École médicale du sud-ouest de l’université du Texas, des chercheurs se sont concentrés sur les troubles du sommeil chez les souris et ont découvert par inadvertance qu’une certaine protéine (appelée BMAL1) présente dans les muscles aidait à réguler la durée et la qualité du sommeil. Lorsque les souris manquaient de sommeil, celles qui avaient de grandes quantités de BMAL1 dans leurs muscles n’étaient pas aussi affectées que celles qui en avaient des quantités plus faibles. Lorsque les scientifiques ont complètement retiré cette protéine des muscles des souris, elles ont souffert d’importants troubles du sommeil. Elles étaient plus fatiguées et récupéraient plus lentement.

L’auteur de l’étude pense que cette découverte pourrait mener à des traitements qui aideraient les individus dont le travail nécessite de longues périodes d’éveil (les pilotes de ligne, les agents de sécurité, les soldats ou les professionnels de santé par exemple).

« Cette découverte est complètement inattendue et change la façon dont on pensait que le sommeil était contrôlé, déclare Joseph S. Takahashi, président du département de neuroscience à l’École médicale du sud-ouest de l’université du Texas. Ces études démontrent que certains facteurs dans les muscles peuvent envoyer des signaux au cerveau pour déclencher le sommeil. Si on retrouve la même chose chez les individus, cela offrirait de nouvelles cibles aux médicaments contre les troubles du sommeil ».

Avant que ces super médicaments arrivent sur le marché, faites en sorte que votre repos nocturne soit le meilleur possible en ne buvant pas d’alcool ni de caféine quelques heures avant d’aller au lit, en gardant votre chambre fraîche et sombre et en limitant votre temps d’exposition aux écrans avant de vous coucher. Votre corps, et vos muscles, répondront plus vigoureusement.

Par Adam Bible / Traduit par Mélanie Geffroy