L’INFO PRATIQUE DU MOIS

dormir 2Comment éviter de piquer du nez au bureau

Après plus de 14 ans en Nascar et six championnats Sprint Cup, je sais ce que c’est de rouler Et, soudain, bam, vous vous prenez un mur. En effet, en 2000, j’ai percuté une barrière à Watkins Glen International, j’ai bousillé ma voiture.

Vous ne passez sans doute pas votre journée pied au plancher, à 200 à l’heure dans une voiture de course, mais quoi qu’il en soit, vous ne voulez sûrement pas aller droit dans le mur entre le déjeuner et l’heure de quitter le bureau.

Alors au lieu de braquer ou de partir en dérapage incontrôlé vers une collision imparable, utilisez ces quelques conseils pour rester en piste. Il n’y a pas de trophée à la clé mais vous pourriez en tirer quelques bénéfices.

1. Faites le plein

Que vous soyez sur circuit ou au bureau, il faut de l’énergie pour alimenter tous les cylindres. Au petit déjeuner, je recharge avec deux œufs, une salade de fruits frais et une tranche de pain complet avec du beurre de cacahuètes. Ça apporte des sucres lents pour une énergie durable. Pour compléter la recharge, assurez-vous de boire beaucoup d’eau (ou de Gatorade, mon sponsor !) pour passer cinq fois minimum aux stands (les WC). Faites un arrêt avant de rentrer chez vous… pas de pit- stop une fois le drapeau en damier sorti!

2. Rechargez les batteries

Vous pensez sans doute que tous ces virages à gauche pourraient m’endormir. Mais j’aurais plus de chance de piquer du nez à un bureau mal éclairé. Le manque de lumière peut vous faire plonger dans un bol d’hormone du sommeil, la mélatonine, en plein après-midi. Vous pouvez éviter cela en faisant un tour à la salle de gym entre midi et deux. L’agitation ambiante et la lumière combattront l’hormone sournoise et accéléreront la production d’endorphines, des neurotransmetteurs aussi énergisants que la foule du Nascar.

3. Faites une pause

Si vous avez raté un entraînement, vous pouvez garder votre moteur au top de sa forme avec une courte sieste. Installez-vous confortablement dans votre chaise, fermez les yeux et décrochez 10 à 20 minutes. Ce cycle court vous évite de plonger dans le sommeil paradoxal. Vous en ressortirez frais et alerte, prêt à vous remettre au boulot. Cela vous permettra de mieux penser et d’améliorer votre productivité.

 

PAR JIMMIE JOHNSON