Craquements, sifflements, gargouillements… Votre corps fait des bruits bizarres ? On vous explique quand y prêter attention et quand faire la sourde oreille !

Ronflements nocturnes habituels.

Ce bruit vient de la vibration des tissus de la gorge relâchés lors du sommeil. Les sprays nasaux et les bandelettes peuvent aider, mais pour les spécialistes, le moyen le plus efficace pour lutter contre le ronflement reste la perte de poids.

Quand consulter ?

Si vous vous rendez compte que vous vous réveillez essoufflé et en sueur pendant la nuit ou que vous vous endormez pendant la journée. Vous pourriez alors être sujet aux apnées du sommeil dont les conséquences peuvent être graves : mauvaise oxygénation de l’organisme, augmentation des risques de diabète et de crises cardiaques… Il vous faudra alors dormir avec un masque pour maintenir ouvertes vos voies respiratoires. Si vous êtes en forme et ne souffrez pas d’apnée du sommeil, d’autres options s’offrent à vous, comme les implants vélaires ou une opération de la cloison nasale.

Craquements des genoux et des chevilles.

Ces sons interviennent généralement dans trois cas : problèmes de tendons, bulles de gaz qui explosent lors de mouvements du liquide articulaire, ou articulations qui se démettent légèrement.

Quand consulter ?

Si vous avez mal, si vos articulations enflent ou se bloquent, ou si les symptômes exigent que vous limitiez votre pratique sportive. Les douleurs au genou peuvent provenir de lésions des ménisques et celles des chevilles d’un début d’arthrite ou de tendons endommagés. Les craquements sont moins fréquents chez les hommes jeunes mais si vous en avez toujours souffert, attendez-vous à ce que cela empire avec l’âge.

Tintement, bourdonnement et sifflement d’oreille.

Ils sont connus sous le nom d’acouphènes et sont un pur produit de notre cerveau, des fantômes. S’ils interviennent souvent en l’absence de tout stimulus extérieur, ils peuvent cependant résulter d’une exposition à un volume sonore excessif, dans ce cas utilisez impérativement une protection auditive (bouchons d’oreilles par exemple).

Quand consulter ?

Si l’acouphène est permanent et dans une seule oreille, vous pourriez souffrir d’une infection ou d’un problème de l’oreille interne. Cependant, dans la majorité des cas, les acouphènes n’ont pas de réelle cause et sont donc pratiquement impossibles à soigner. Au besoin, votre médecin vous orientera vers un psychologue ou vous indiquera des stratégies pour vous aider à mieux vivre avec cette pathologie.

Ventre : gargouillis et glouglous.

Ces bruits signalent que vos intestins sont en plein travail. Entre les repas, votre tube digestif est le siège de contractions intenses et sonores (en général toutes les deux heures) qui permettent  l’élimination des résidus. mais ces gargouillements ne signifient pas pour autant qu’il est l’heure de passer à table. A moins d’une réelle sensation de faim, attendez le dîner pour manger.

Quand consulter ?

Si votre abdomen est gonflé et douloureux et si le bruit s’intensifie à la palpation. Trop de bruits ou au contraire aucun bruit, peuvent signifier que quelque chose ne passe pas. Dans certains cas graves d’occlusion intestinale, la chirurgie doit même être envisagée.

Craquement et grincement de la mâchoire. 

Cela peut indiquer que vous souffrez d’un désordre temporo-mandibulaire, c’est-à-dire d’un mauvais fonctionnement de l’articulation située entre la mâchoire inférieure et la cavité temporale.

Quand consulter ?

Si votre mâchoire se bloque ou si vous avez du mal à ouvrir ou fermer complètement la bouche. Et si vous grincez des dents la nuit, utilisez une gouttière, elle permettra d’atténuer le stress subi par vos mâchoires et de prévenir douleurs et détériorations supplémentaires. De façon générale, si vous rencontrez ce genre de problème, bannissez les chewing-gums et tous les types d’aliments qui demandent beaucoup de mastication.

Sifflement du nez. 

L’air n’a pas suffisamment d’espace pour passer dans vos narines. Commencez par vous moucher et voyez si le bruit disparaît. Sinon, nettoyez votre nez avec des sprays d’eau saline ou utilisez des sprays nasaux décongestionnants et attendez que votre rhume passe.

Quand consulter ?

Si le sifflement intervient juste après un traumatisme. Un coup ou un doigt dans le nez un peu trop invasif peut perforer le septum (cloison qui sépare les cavités nasales). Il vous faudra alors passer entre les mains expertes d’un chirurgien qui vous prélèvera un morceau de cartilage pour réparer la partie abîmée.

Retrouvez nos derniers articles santé :

Rejoignez-nous sur notre page Facebook : Men’s Health France, et suivez-nous sur notre Twitter @MensHealthFR