OUBLIEZ TOUT CE QUE VOUS AVEZ ENTENDU SUR LE SEXE ET LES RELATIONS SENTIMENTALES. POUR CONNAÎTRE LA VÉRITÉ, FAITES EXACTEMENT LE CONTRAIRE DE CE QUE SUGGÈRENT TOUS LES CLICHÉS ET LIEUX COMMUNS. D’AILLEURS, QUOI QU’EN DISE VOTRE DULCINÉE, VOUS N’AVEZ VRAIMENT PAS BESOIN DE PARLER DE TOUT CELA.

Si vous scrutez votre couple à la loupe, vous ne remarquerez peut-être pas les fêlures, mais elles sont bien là. Coach Magazine vous aide à les réparer grâce à la psychologie inversée : faites exactement le contraire de ce que la croyance populaire suggère. Snobez les discussions de couple pour vous éclater encore plus au lit, ne la laissez pas gagner vos disputes et apprenez à vous faire pardonner tous vos écarts de conduite. Une étude récente, menée sur 1 600 hommes et parue dans le Journal of Health and Social Behavior, a établi que le poids d’une relation repose principalement sur les épaules masculines. Vous pensiez que c’était le contraire ? Alors, prenez le temps de réfléchir à ces techniques et de remettre votre couple sur le bon chemin : celui qui vous convient le mieux.

Faire la « mauvaise » chose pour remettre son couple sur les rails semble contre-intuitif, mais l’idée s’appuie sur la science. Le docteur Terry Orbuch, professeur de psychologie et de sociologie à l’Institut de recherche sociale de l’université du Michigan (États-Unis), vous fait profiter de ses vingt ans d’expérience à observer et analyser des milliers de couples comme le vôtre.

Toute cette semaine, Men’s Fitness va démonter les mythes établis et vous apporter la vérité. Et on commence d’ailleurs tout de suite :

– LE MYTHE  : LE DIALOGUE EST LA CLEF DE TOUTE RELATION SAINE.

+ LA RÉALITÉ : PARLEZ MOINS POUR FAIRE DU DIALOGUE UNE ARME DE PRÉCISION.

C’est à cause de la société. Ou, plus précisément, de la télévision. De Confessions intimes à Delarue, on assène sans cesse aux femmes que « le dialogue est la clef ». Et elles aiment ça. Elles adorent, même. Par conséquent, la croyance populaire veut que la source de tout problème dans un couple résulte d’un manque de communication. Désolé, chère Société, mais c’est faux. « Mes vingt-deux ans de travail dans ce domaine montrent que les hommes ont une tolérance psychologique complètement différente de celle des femmes concernant les discussions de couple, explique Terry Orbuch. Quand un homme entend : “Il faut qu’on parle”, cela a un effet négatif sur son niveau de bonheur. »

Ce n’est donc pas une bonne chose de trop parler. Ce n’est pas que vous êtes paresseux ou que vous avez un blocage émotionnel, c’est de la science.

Mais avant de vous terrer dans un mutisme permanent, vous devez tout de même tenir compte de quelques arguments en faveur du dialogue. Tout d’abord, quelques causeries sur l’oreiller vous vaudront un peu plus d’action sous la couette. Pour les femmes, discuter n’est pas seulement gratifiant sur le plan émotionnel, c’est érotique.

« Les femmes éprouvent un attachement psychologique aux hommes qui leur parlent de sujets qui leur tiennent vraiment à cœur. Cela augmente leur attirance sexuelle envers eux », précise Orbuch.

En outre, les statistiques montrent que si elles entament une discussion, cela ne veut pas forcément dire qu’il y a un problème. « Dans mes recherches, les hommes ont indiqué qu’ils associaient la phrase “il faut en parler” à l’idée que quelque chose ne tourne pas rond et, surtout, que c’est de leur faute », ajoute Orbuch. De leur côté, les femmes ont affirmé qu’elles aimaient parler du couple même quand tout allait bien, et que cela leur procurait autant de plaisir. Faites donc en sorte de limiter les discussions de couple, sans toutefois vous fermer comme une huître : quelques mots valent mieux qu’un long discours.

La suite ? Dès demain !