Nouvelle journée, nouveau mythe explosé (et quel mythe), par nos experts :

– LE MYTHE ELLE NE VOUS PARDONNERA JAMAIS LE MOINDRE ÉCART.

+ LA RÉALITÉ VOUS POUVEZ VOUS EN TIRER, SI VOUS LE VOULEZ VRAIMENT.

Les hommes aiment se dire que « l’erreur est humaine ». Les femmes croient sincèrement que « qui a trompé, trompera ». Peu importe qui a tort ou raison, il est toujours possible de reconstruire une relation brisée, pour peu que vous ayez tous les deux envie de vous mouiller un peu. « Il est possible de rétablir la confiance, mais il faut que les deux partenaires y mettent du leur », explique Terry Orbuch.

L’idée répandue est qu’il faut s’écraser et demander l’absolution. Mais la vraie question n’est pas de savoir si elle vous pardonnera, c’est de savoir si vous voulez être pardonné.

Vous devriez vous détacher de toute culpabilité et décider si vous êtes vraiment prêt à faire les concessions nécessaires. « Évaluez votre niveau de “bienveillance”, ajoute le psychologue. Si vous ne pensez pas être en mesure de faire passer ses besoins avant les vôtres – en privilégiant ce qu’elle aimerait manger ou ce qu’elle voudrait faire le samedi soir –, alors ce n’est pas la peine de chercher à reconstruire une confiance mutuelle. » Pour Orbuch, si vous péchez dans ce domaine, c’est probablement la raison pour laquelle vous l’avez trompée au départ. Mieux vaut passer à autre chose.

Si vous vous sentez bienveillant, utilisez la communication non verbale pour transformer un simple « désolé » en excuses vraiment convaincantes.

Orbuch propose trois étapes simples pour effacer l’ardoise à tous les coups :

1) SOYEZ SPONTANÉ
« Avouez tout. Les femmes ne sont pas convaincues par des excuses si elles ont dû les réclamer. N’attendez pas qu’elle découvre le pot aux roses. »

2) SOYEZ SÉRIEUX
« La sincérité est bien plus efficace que la nonchalance. Vous avez plus de chances de parvenir à vos fins en étant honnête. »

3) METTEZ-Y DU CŒUR
« Les signaux non verbaux sont essentiels. Assurez-vous que votre corps est “présent”. Ne cherchez pas à vous éloigner d’elle dans le lit ou à fuir son champ de vision. »

 

Vous avez raté le début de ce dossier ? N’ayez crainte !
– Première partie
– Seconde partie
Troisième partie