Crédits : Shutterstock

Beaucoup de personnes sont conscientes des avantages d’un exercice cardio régulier ou d’un travail en musculation effectué à plusieurs reprises dans la semaine. Pourtant, ils sont également nombreux à ignorer les bienfaits d’un entraînement croisé entre les deux.

Le travail cardio, excellent complément de la musculation

Si votre but est de de mincir ou changer de silhouette, les exercices de musculation sont très efficaces pour vous permettre d’y parvenir. Une bonne utilisation du travail cardio associé à la musculation peut accélérer votre sèche tout en améliorant vos capacités athlétiques. Faites cependant attention car une mauvaise utilisation de cet entraînement croisé peut, au contraire, ralentir vos progrès. C’est donc une association à utiliser avec prudence.

Tout l’intérêt d’un exercice cardio réalisé immédiatement après votre séance de musculation réside dans la réponse hormonale de votre organisme. En effet, la pratique intense du renforcement musculaire fait sécréter à votre organisme deux hormones dites catécholamines : l’adrénaline et la noradrénaline. Celles-ci ont un avantage peu commun : elles peuvent se fixer sur les récepteurs ß des cellules adipeuses. Dès lors, ces dernières sont « débloquées » et se vident de leur contenu graisseux. C’est la phase de déstockage du gras. Un gras qui n’attend qu’une chose : être consommé ! Et c’est là qu’intervient votre exercice cardio. Une séance de running d’une trentaine de minutes juste après la musculation, effectuée à une allure raisonnable en endurance fondamentale aura pour effet de brûler tous ce gras à disposition. De quoi réellement accélérer votre perte de poids !

Un exercice cardio pour optimiser la récupération

L’idéal est donc de pratiquer le cardio lors de vos jours de musculation. Les bienfaits premiers, outre un changement de silhouette, seront une augmentation de l’endurance mais aussi une récupération active pour les jambes. Le cardio permet en effet de faire circuler le sang et donc les nutriments. Aussi étonnant que cela puisse paraître, vous évacuerez les toxines et donc les douleurs de façon plus efficace en courant à allure modérée après avoir poussé de la fonte, ce qui constitue un effort intense.

Au passage, sachez que les sportifs professionnels font de la récupération active une routine, preuve que cela fonctionne. Ainsi, à la fin d’une étape du Tour de France, les coureurs ses précipitent sur des home-trainers afin d’évacuer les toxines et donc d’accélérer la récupération.

Attention cependant, il ne s’agit pas de vous mettre en surrégime de façon excessive. Un effort trop intense et trop répété comporte le risque d’amener du surentraînement, et donc un risque de blessure.

Non, le cardio n’inhibe pas la prise de masse

Il existe un mythe chez les bodybuilders : celui que le cardio inhibe la prise de masse musculaire. La faute au physique des marathoniens notamment, très maigres. On peut également constater cette maigreur extrême dans d’autres sports dits cardio, comme la marche rapide ou le cyclisme. Mais elle n’existe que parce que ces athlètes de très haut niveau, professionnels pour la plupart, imposent à leur organisme et à leurs muscles un entraînement en endurance intensif. Ils consacrent la majeure partie de leur temps à courir ou faire du vélo, et répartissent leur masse musculaire aux seuls endroits où cela leur est nécessaire. Faire du cardio à allure modérée pour accompagner vos séances de musculations 3 fois dans la semaine ne va pas vous faire perdre vos muscles. Au contraire : vous y gagnerez un corps plus dessiné !

 

Coach Fitnext