Les viennoiseries sont toujours magnifiques quand elles s’étalent en vitrine des boulangeries. Mais qu’en est-il de près ? De toutes ces bombes caloriques, laquelle est la moins nocive ?

viennoiseries

QUALIFICATIONS
La première phase des éliminations se joue sur leur principal défaut : les lipides. Le croissant a beau se serrer la ceinture, le jury s’aperçoit que c’est une feinte et qu’il cache le plus de gras sous sa taille fine. La brioche et le pain aux raisins, que l’on n’attendait pas, se distinguent avec des taux d’acides gras saturés presque deux fois inférieurs aux autres. Un
bon point pour le système cardio-vasculaire. Les chouquettes sont mignonnes, mais ce sont des boules
de mauvaise graisse.

DEMI-FINALES
Les demi-finalistes ont toutes un bon potentiel énergétique, mais elles redoutent l’épreuve des glucides. Le jury dévoilera notamment leur teneur en sucre. Dommage pour le pain aux raisins, qui avait créé la surprise sur la balance. Mais les fruits secs ne pardonnent pas. La brioche n’est pas une sainte, mais elle l’emporte sur le pain au lait.

FINALE
Qui aurait cru que l’on retrouverait le pain au chocolat à ce stade de la compétition? Si la teneur en sel avait compté, il n’aurait pas passé la barre. Mais qu’en sera-t-il de la vitamine? Les deux candidates possèdent une excellente teneur en folates (vitamine B9), essentiels à tout l’organisme, et en vitamine A, connue pour son rôle antioxydant et son action sur l’immunité.

And the winner is…
LA BRIOCHE
Incroyable, mais c’est le beurre qui l’a sauvée. Avec sa margarine, le pain au chocolat ne pouvait pas rivaliser sur le terrain de la vitamine A. La brioche révèle sa beauté intérieure sous un physique des plus appétissants.

————————

Avoir un bon physique, c’est bien aussi en hiver :
– Sculptez votre ventre
– Votre programme en 4 semaines
– Brûlez un max de calories