Une nouvelle étude démontre qu’un entraînement plus intensif plutôt que plus long serait le meilleur moyen de conserver un cœur en bonne santé et d’éliminer la probabilité de souffrir d’hypertension artérielle, la plus fréquente des affections cardio-vasculaires.

Après dix années passées à enregistrer les habitudes d’entraînement (durée et intensité comprises) d’un panel de gens, les chercheurs ont découvert que les personnes faisant du jogging ou de la marche rapide régulièrement, voyaient leur risque de souffrir d’hypertension diminuer de 30 à 35%, pour seulement 12% chez les personnes très actives.

L’impact cardiovasculaire d’un entraînement intensif comparé à celui d’un entraînement moins soutenu a longtemps été matière à débat. Et bien que rien ne soit encore établi formellement, cette nouvelle étude pencherait du coté de l’exercice intensif.

Les résultats de cette étude s’accordent avec ceux de nombreuses études passées : Il y a un seuil à dépasser avant de pouvoir commencer à constater des résultats. Et il est possible que pratiquer plus intensément de l’exercice déclenche ces changements au sein de votre métabolisme. L’avantage ? Votre pression sanguine diminue et les niveaux de lipides et de glucose se calent idéalement.

Mais ne laissez pas tomber pour autant vos petites promenades du soir. Une autre étude montre en effet que deux heures et demie d’exercice léger par semaine peut réduire les risques de développer une maladie cardiaque. La clé du succès : Faites en sorte que votre cœur tourne autour des 120 pulsations par minutes durant ces séances d’exercice.

Tout ça ne nous dit pas quelle est réellement la meilleure solution. Il n’appartient donc qu’à vous de définir ce qui fonctionne le mieux pour vous, ce qui vous permet de récupérer le plus facilement. Mais surtout, faites de l’exercice. D’abord légèrement, puis avec le temps, augmentez la difficulté, progressivement. Votre cœur vous en sera reconnaissant.

 

Et n’oubliez pas :
Mangez bien
Faites-vous plaisir
Détendez-vous