Une pomme est une pomme ! Et si on vous disiez qu’elles n’ont pas toutes les mêmes qualités nutritionnelles ?

Alors comme ça, vous voulez comparer les pommes aux pommes ? Soit. Alors, voici ce que les 7500 variétés connues ont en commun : elles sont riches en fibres, pauvres en calories, et bourrées jusqu’au trognon de phytonutriments, dont la quercétine et le kaempférol, deux antioxydants bons pour le cœur. Une équipe de choc, tellement puissante en fait que, d’après de récentes recherches de l’université d’État de l’Ohio, manger une pomme par jour permettrait de réduire votre taux de cholestérol LDL de 40 %. Ça ne veut pas dire pour autant que les galas et les granny smith ont les mêmes qualités nutritionnelles, ou que vous ne pouvez pas optimiser les bénéfices en santé de la McIntosh. Grâce à nos astuces, vous allez pouvoir récolter le meilleur de votre investissement dans les pommes.

Misez sur la peau.

Pourquoi la tarte aux pommes n’est-elle pas un aliment diététique ? S’il ne fallait citer qu’une seule raison, c’est parce que la peau des pommes contient six à huit fois plus de polyphénols (excellent antioxydant) que leur chair. Si vous les achetez au marché, demandez au vendeur quelle variété locale a la peau la plus épaisse. Et si c’est au supermarché, essayez la Red delicious ou la Red chief, à la peau bien épaisse.

Le bio c’est bien.

Les pommes cultivées de manière conventionnelle sont souvent plus grosses que les pommes bios à cause des fertilisants artificiels qui favorisent la rétention d’eau. Les nutriments sont beaucoup plus dilués dans la chair et vous en consommez donc moins par bouchée. Sachez, en outre, que la grande majorité des pommes cultivées de manière conventionnelle présentent des traces de pesticides – pour seulement 33 % des pommes issues de l’agriculture biologique.

Arrêtez-vous au rouge.

Mais laissez tomber les vertes. La belle couleur rouge de certaines pommes est due aux anthocyanines, un polyphénol qui aide à lutter contre les maladies du cœur et qu’on trouve également dans le vin rouge. Et plus rouges elles sont, meilleur c’est. Voilà pourquoi vous devriez tester la Red delicious.

Jouez les snobs dans les rayons.

N’achetez pas les pommes tavelées ou présentant des imperfections. Non seulement les gens risquent de penser que vous ne savez pas reconnaître un fruit abîmé quand vous le voyez, mais de plus, les imperfections peuvent être le signe de dégradation ou d’infection. Rapportez les heureuses gagnantes à la maison et stockez-les au réfrigérateur. Une étude allemande a démontré que les pommes gardées au frais conservent une meilleure concentration en polyphénols que celles laissées à température ambiante.

Retrouvez nos derniers articles nutrition :

Rejoignez-nous sur notre page Facebook : Men’s Health France, et suivez-nous sur notre Twitter @MensHealthFR