À chacun son temps de cuisson

Pour un résultat parfait, la gestion du temps de cuisson est primordiale. La taille des morceaux de légumes que vous ferez cuire doit être adaptée à leur densité. Et les morceaux doivent être versés et retirés du wok au bon moment pour prévenir toute « sur-cuisson ». Tout est question de dosage. En voici les grands principes.

LÉGUMES DURS
Carotte et brocoli
Coupez-les en morceaux d’un demi-centimètre d’épaisseur afin qu’ils cuisent uniformément. Versez ces légumes dans le wok en début de cuisson, juste après y avoir jeté ail et oignon.

LÉGUMES MI-DURS
Courgette, poivron, asperge
Coupez les courgettes en rondelles d’un demi- centimètre d’épaisseur, les poivrons en lanières d’un demi-centimètre de largeur et les asperges en tronçons de trois à quatre centimètres de longueur. Versez ce type de légumes dans le wok à mi-cuisson.

LÉGUMES MOUS ET FEUILLES
Champignon, tomate, épinard, chou
Ce sont des aliments à teneur élevée en eau. Ils cuisent rapidement. Coupez-les donc en deux ou en quatre (pour les tomates et les champignons), ciselez grossièrement les feuilles d’épinard ou de chou. Lavez-les et séchez-les. Ajoutez-les à la dernière minute pour qu’ils conservent leur couleur.

Comment choisir votre Wok ?
L’investissement peut être lourd. Mais un wok de bonne qualité dure. Optez donc pour un modèle en acier, conducteur de chaleur, facile d’entretien et naturellement antiadhésif. Diamètre recommandé : 35 centimètres.

Comment faire pour que ça n’accroche pas ?
Un wok neuf doit subir une préparation avant d’être utilisé pour la première fois. Voici la marche à suivre.
1 Utilisez un tampon à récurer en inox pour frotter le fond du wok et savonnez-le à l’eau chaude. Rincez. Pas la peine de faire sécher.
2 Si vous avez une hotte, mettez-la en marche et ouvrez grand la fenêtre de votre cuisine. Placez le wok sur le feu (doux) jusqu’à ce que les gouttelettes d’eau se soient évaporées – entre une et deux minutes. Fumée, légère odeur de brûlé ou coloration du fond du récipient sont possibles, mais ne vous inquiétez pas. Retirez le plat du feu et laissez-le refroidir.
3 Faites chauffer le wok, puis versez 2 cuillères à soupe d’huile végétale dans le plat. Ajoutez-y 1⁄2 tasse de tranches de gingembre non pelé
et une botte de ciboule ciselée. Faites cuire à feu moyen en écrasant, de temps à autre, les morceaux de gingembre et de ciboule.
4 Retirez le mélange du plat, puis lavez le wok avec une éponge à l’eau chaude savonneuse. Placez-le sur le feu (doux) quelques instants
pour le faire sécher. Il est prêt à être utilisé.

Votre arme secrète
La base de la sauce soja sucrée Kikkoman, naturellement fermentée, est un classique élaboré à partir de quatre ingrédients entièrement naturels : des graines de soja, du blé, de l’eau et du sel.
La sauce confère aux plats de viande comme de légumes, aux soupes comme aux salades, un arôme sucré particulier. Elle se marie particulièrement bien avec le riz cuit, aide à caraméliser des légumes ou des noix, ou apporte une note originale au rôti du dimanche. Elle peut même être ajoutée à la préparation de certains desserts raffinés, comme la tarte Tatin.
NOTRE CHOIX
Sauce soja sucrée Kikkoman www.kikkoman.fr

—————–

Et pour garder la forme :
– 10 semaines pour préparer un semi-marathon
– Les meilleurs outils pour vos muscles
– Sculptez-vous un dos plus puissant