Si vous cherchez à vous faire faire un massage thérapeutique il existe des pièges qu’il vous faudra éviter. Découvrez les ici.

Piège n°1.

En France, le titre de masseur-kinésithérapeute est réservé aux personnes ayant un diplôme d’État français ou européen validé par le Conseil national de l’ordre des masseurs- kinésithérapeutes. L’acte est remboursé par la Sécurité sociale.

Piège n°2.

L’association française de chiropratique est la seule association représentant les chiropracteurs en France. Les soins ne sont pas remboursés.

 Piège n°3.

Pour être masseur, pas besoin de diplôme, sauf pour la pratique du shiatsu. D’où l’importance de faire confiance aux clients satisfaits et à votre bon sens.

 Piège n°4.

Méfiez-vousdes brevets, certificats et autres titres sanctionnant de simples stages.

 Piège n°5.

La fasciathérapie est pratiquée par des kinésithérapeutes.

 Piège n°6.

Sachez que le droit de la consommation oblige les praticiens à afficher leurs tarifs.

Piège n°7.

Surveillez les prix.

Si le praticien demande 100 ou 150 €, se fondant sur sa seule réputation, rien ne prouve qu’il est meilleur qu’un autre. Pour éviter les mauvaises surprises, pensez à poser la question avant de prendre rendez-vous. Les masseurs les plus consciencieux se font payer au résultat.

 Piège n°8.

Attention aux demandes d’engagement financier

Vous n’êtes pas obligé de commencer sur du long terme. Attendez deux à trois séances. Le massage peut rester quelque chose de ponctuel.

 Piège n°9.

L’hygiène est douteuse, le cabinet situé dans des locaux insalubres d’une arrière-boutique… fuyez !

Retrouvez nos derniers articles santé :

Rejoignez-nous sur notre page Facebook : Men’s Health France, et suivez-nous sur notre Twitter @MensHealthFR