Le bon vieux monospace n’est pas mort ! même s’il n’est pas a priori destiné au jeune homme célibataire mais plutôt au père de famille, on ne peut pas le qualifier de « vieux ». Preuve en est avec ces modèles dernier cri. la technologie est reine. en voiture, soldat !

CITROËN C4 PICASSO
Et si le luxe, c’était un picasso ?
Changement radical par rapport aux générations précédentes.
Le monospace C4 Picasso version 2013 réinvente le genre. Il faut dire que ce type de véhicule souffre du succès des nouvelles carrosseries que représentent les SUV et autres crossovers. Adieu donc la silhouette un peu boulotte de la génération précédente et bienvenue à son design beaucoup plus musclé et original qui ne laissera pas indifférent.
Bien que plus court de 4 centimètres et moins haut de 5 centimètres, il gagne en volume de coffre avec ses 537 litres. Un coffre
à l’ouverture façon cargo, puisque le hayon et les feux ne forment qu’un seul bloc. Ouverture en un seul tenant laissant ainsi un très large accès pour placer les bagages. L’habitacle, quant à lui, se modernise et les finitions, tout comme les matériaux utilisés, sont d’un très bon niveau.
Côté technique, la multitude de boutons auxquels on pourrait s’attendre dans un technospace n’existe pas. Un écran tactile de
7 pouces regroupe l’ensemble des commandes intérieures : navigation, multimédia mais aussi climatisation et aides à la conduite. Avec sa clé 3G, le véhicule connecté offre des applications telles que iCoyote ou TripAdvisor. Un vrai plus au volant.
Même en entrée de gamme, le nouveau C4 Picasso offre un très large panel d’équipements : ABS, ESP, climatisation, frein de stationnement électrique, feux de jour à led, volant cuir, airbags frontaux, latéraux et rideaux, connexion jack, USB et Bluetooth. Des fonctions souvent indisponibles sur les versions entrée de gamme de la concurrence. Rajoutez à cela — sur les
versions supérieures ou en option – la climatisation bizone, le démarrage mains libres, l’aide au stationnement avec caméra de recul, le Park Assist, les feux arrière à led… Et la liste ne s‘arrête pas là ! Si vous en avez l’occasion, testez le Pack Lounge avec le repose-mollet électrique sur siège passager : vous passez en business class !
Sur la route, le C4 Picasso conserve son grand confort de suspension mais gagne en dynamisme, bien campé sur ses 4 roues.
On a tout de même tendance à adopter une conduite cool. Sans doute à cause de l’ambiance plutôt zen de l’habitacle, de l’immense surface des baies vitrées et du pare-brise qui remonte au-dessus de votre tête. Profitez du paysage!
Côté moteur, le 115 ch se révèle assez souple mais un peu bruyant dans les reprises. Il sait, en revanche, se faire oublier sur autoroute.
La consommation réelle s’élève à 6,7 litres aux 100 kilomètres, correct mais bien loin des 4 litres annoncés… Pour les plus économes, la marque aux chevrons propose une motorisation plus petite (90 ch) et, pour les plus gourmands, un 150 ch.
TARIFS À partir de 23 050 €

KIA CARENS
L’outsider ?
Voici la quatrième génération du monospace du constructeur coréen.
« Mais où étaient passées les versions précédentes ? », me direz- vous. Et vous ferez bien. En raison de ventes plutôt confidentielles, les anciennes versions du Carens n’ont pas su percer. Kia essaye donc de casser son image avec un design plus novateur et une communication renforcée. Pari réussi pour le monospace ?
Le design extérieur a été fortement repensé. Exit les traits trop asiatiques des versions précédentes. Plus occidental, ce modèle fait même étrangement penser à un Ford C-Max sous certains angles…
L’habitacle se révèle spacieux pour cinq passagers, mais les deux places supplémentaires dans le coffre relèvent plutôt du dépannage occasionnel, tant elles sont difficiles d’accès. Lumineux avec son toit panoramique (disponible à partir de la finition Active), le Carens dispose de nombreux rangements, d’une boîte à gants réfrigérée et de sièges ventilés à l’avant ou chauffants à l’avant, comme à l’arrière. Un peu de fraîcheur en été… Un peu de chaleur en hiver… Tout le monde est content.
Le moteur CRDi 136 ch testé se révèle, lui aussi, agréable par son silence mais un peu trop gourmand, même en présence du système Stop & Go (7,8 litres au 100 constatés sur un parcours mixte mêlant autoroute et ville). La faute sûrement au poids de l’engin : 1,6 tonne tout de même ! Une version 115 ch est également proposée. À voir.
Le plus du Carens ? Les services proposés par le constructeur : sept ans de garantie, agrémentés de sept ans d’entretien et sept ans demiseàjourdela cartographie du GPS, rien de moins !
Un investissement sur la durée, donc.
TARIFS À partir de 27300 euros

OPEL ZAFIRA TOURER
Le choix plus « sportif »
Précurseur dans les monospaces compacts 7 places, le Zafira est toujours là et propose même une mécanique biturbo
de 195 ch… Eh oui, près de 200 ch dans la voiture à papa ! Extérieurement, à part la double sortie d’échappement, et les jantes 19 pouces (en option), rien ne change, malgré ces chiffres alléchants, Opel ne vous promet pas non plus une sportive. Avec un couple de 400 Nm et le 0 à 100 km/h en moins de 9 secondes, cette généreuse mécanique se met plutôt au service de la souplesse d’utilisation. Chargé au possible, ce Zafira se montrera rarement à la peine sur autoroute, même si vous vous montrez généreux sur la pédale d’accélérateur. Lors de notre essai, la consommation est restée à 6,6 litres au 100. En ville et sur nationale, le moteur se montre bruyant sur les phases d’accélération, mais sur autoroute rien à redire. Pas même sur
le confort. Si les deux places escamotables dans le coffre sont plutôt taillées pour des enfants, cinq adultes peuvent correctement prendre place dans la voiture et profiter d’un habitacle lumineux et agréable.
Pour le conducteur, le tableau de bord est peu confus, l’énorme pare-brise remontant au-dessus des places avant confère un sentiment d’espace au plus haut point appréciable.
À partir de 31 900 euros en finition Cosmo, avec des rejets de 149 g de CO2, le Zafira souffre, avec le nouveau barème du malus écologique, d’un surplus de 900 euros. C’est finalement là que le bât blesse, mais est-ce vraiment de sa faute ?

NOUVEAU TOYOTA RAV4
L’alternative SUV
La principale concurrence des monospaces vient des SUV et crossovers. Tout en offrant une position haute comme sur les monospaces, ils bénéficient d’un design extérieur souvent bien plus séduisant sans pour autant rougir de la comparaison au niveau de l’espace intérieur. Lapreuveavecle nouveau Toyota Rav4 et ses 4,57 mètres de long (soit 5 centimètres de
plus que le Kia Carens, ici présent) et son coffre de 547 litres (10 de plus que le C4 Picasso).
À partir de 26590 euros, le choix entre SUV et monospace n’est pas
si évident que cela.

—————–

Et pour garder la forme :
– 10 semaines pour préparer un semi-marathon
– Les meilleurs outils pour vos muscles
– Sculptez-vous un dos plus puissant