Les splendeurs blanches ne doivent pas vous faire oublier que la montagne est risquée et la nature plus forte que l’homme. Christophe Dumarest, alpiniste et guide de haute montagne, nous livre les clés essentielles pour une promenade en toute sécurité.

Parcours

1. Étudier le relief

Avant de partir, une lecture s’impose : celle des listes topographiques. « On peut se les procurer dans des ouvrages en librairie, on y trouve des itinéraires classés, des descriptions de zones plus ou moins spécifiques. »

2.   Cueillir la magie à portée de main

Pas la peine de prendre le risque de l’exploit pour profiter du spectacle. « Les endroits les plus fabuleux ne sont pas forcément les plus inaccessibles ou les plus reculés. »

3.   Consulter les initiés

La montagne est un terrain d’initiés. « Il ne faut pas hésiter à se renseigner auprès de la population locale, mais aussi consulter ou, quand on en a les moyens, s’offrir le concours d’un guide. Il saura proposer une sortie adéquate en fonction du niveau des participants. »

4.   Rester à son niveau

On voit souvent des gens faire cette erreur : suivre un autre groupe. « Il ne faut pas suivre, même les groupes avec un guide. Car si ce groupe part pour une balade de niveau relevé, on se met en difficulté. »

Matériel

5.   Respecter les bases

Pas question de sortir sans sa pelle ni son Arva. « Tout sac à dos doit aussi comporter des vêtements de rechange, une pharmacie de base, un thermos avec de l’eau chaude. Et une lampe frontale : la nuit tombe vite. »

6.   Se former

Il convient de se former aussi au matériel. « Il existe des formations pour utiliser son Arva, dans les stations, dans les clubs. Même pour creuser, on peut se former : il existe des cours sur les techniques de secours. »

7.   Dépasser les bases

Certains objets plus communs sont aussi essentiels. « Un briquet peut sauver la vie : si vous devez passer une nuit à attendre les secours, le moment sera moins pénible autour d’un grand feu. Il faut penser aussi à avoir de quoi réparer son matériel de ski, ainsi qu’un sifflet pour alerter. »

Météo

8.   Le froid : ennemi mortel

Protéger au mieux tout son corps du froid est primordial. Une personne assise dans la neige à attendre les secours a plus de chances de décéder d’hypothermie que de la gravité de ses blessures.

9.   Se méfier du vent

Il vaut mieux être pris dans une chute de neige de 60 centimètres avec un petit vent, que dans une chute de 20 centimètres avec un vent violent, facteur favorisant les avalanches. Le vent peut jouer également un rôle en déplaçant la neige.

10. Se renseigner sur la météo antérieure

La façon dont s’étalent les chutes de neige a une incidence sur le tapis neigeux. « Si vous avez des chutes de neige au début, puis un grand froid sans neige, les premiers cristaux vont durcir et se comporter comme des roulements à billes ; vous avez là une base instable. »

11. Consulter l’indice avalanche

Il existe un indice avalanche gradué de 0 à 5. « Mais il n’y a pas de certitudes : tout dépend de l’état de la neige, des caractéristiques de l’endroit : les conditions sont parfois différentes d’une crête à l’autre. Dans certains endroits, les spécialistes savent qu’ils peuvent sortir par un indice 5, et à d’autres ils vont s’abstenir, même à indice 3. »

 

GORE-TEX® Experience Tour « Free Ski Mountaineering camp » 28, 29, 30 mars 2014

Inscrivez-vous à partir du 1er décembre 2013. Venez partager une expérience inoubliable de free ride et de ski mountaineering avec deux free riders et un alpiniste renommés : Seb Michaud, Bruno Compagnet et Christophe Dumarest. Prenez part à 3 jours de ski intense et profitez en pour découvrir le tout nouveau GORE-TEX® Pro, idéal pour la pratique du free ride et de l’alpinisme. Une veste GORE-TEX® vous sera offerte par « Norrona », et vous pourrez également tester les gants GORE-TEX avec la technologie X-TRAFIT fournis par notre partenaire « Level ». Des cours théoriques et pratiques sur la sécurité en montagne seront dispensés pendant cette session de 3 jours de ski free ride et de ski mountaineering, nouvelle tendance montant, le tout dans une atmosphère conviviale.

(Photo : Thomas Vialletet)