©iStock

Pour les femmes, le baiser est la porte d’entrée qui conduit au sexe. Concluez l’affaire à chaque fois

J’ai embrassé beaucoup d’hommes dans ma vie. Mais il y en a un dont je me souviendrai toujours, et ce n’est pas parce qu’il a les lèvres de Ryan Phillippe.

Cela s’est passé par une douce nuit d’été, alors que nous étions allongés dans l’herbe au pied d’un arbre. C’était le décor parfait pour un baiser vraiment chaud, du genre de ceux qui donnent envie à une fille de plaquer un homme contre un mur (ou un arbre) et de lui faire son affaire. C’était au moins ce genre de baiser que j’espérais. Mais au lieu de ça, le gars s’est approché de mon visage à la manière d’un aspirateur. Dans un débordement de salive et de passion forcée, ses lèvres ont attrapé ma bouche, mon menton et même, par moments, mon nez. Je ne pouvais plus respirer, et ce qu’il a pris pour des soupirs de plaisir était en réalité des halètements de suffocation. Inutile de préciser qu’il ne s’est plus jamais trouvé en contact rapproché avec mes lèvres, ni avec aucune autre partie de mon corps d’ailleurs.

Je ne suis pas le juge suprême en matière de baiser, je suis simplement une femme. Et les femmes se servent du baiser pour évaluer un partenaire potentiel, pour décider si un rapport sexuel est envisageable.

Embrasser peut être l’une des formes de préliminaires les plus érotiques, une manière d’explorer et d’apprécier les lèvres et la langue de son partenaire ainsi que le contact de son corps… à condition qu’il le fasse correctement. Mais ne vous arrêtez pas à ma seule parole. Nous avons interrogé 7 274 femmes pour répertorier les baisers qui font grimacer nos lèvres et consulté les plus grands experts en matière de sexe pour savoir comment vous pouvez vous améliorer.

1. Votre technique est bonne, mais votre haleine ferait fuir un bouc

Une haleine parfumée à l’oignon en dit plus sur vous que le simple fait d’être un « amateur de cheeseburger ». Cela suggère que vous êtes négligé et manquez d’hygiène. Mais il y a aussi, ici, un facteur instinctif qui entre en jeu, une sorte de sélection naturelle : vous embrasser est un moyen pour la femme de jauger votre état de santé, et son cerveau archaïque (celui qui régit les besoins primaires et vitaux ainsi que l’instinct de conservation) pourrait inconsciemment interpréter une odeur plus que déplaisante comme le signe de votre incapacité à combattre les germes, selon une étude réalisée en 2010 à l’université d’Albany (États-Unis). Les femmes ont un odorat plus développé que les hommes.

Et au contraire des autres informations sensorielles, les odeurs sont traitées quasi instantanément, car le bulbe olfactif est directement relié au cerveau. Une mauvaise haleine provoque donc une réaction plus viscérale (de répulsion, bien sûr).

Le plan sauveur de galoche

Cherchez l’inspiration chez les koalas. Une étude japonaise réalisée en 2010 a découvert que mâcher des chewing-gums aux extraits d’eucalyptus ne fait pas que masquer les composés nauséabonds de soufre volatils qui se trouvent sur votre langue, mais que cela peut aussi les éliminer.

Si vous souffrez d’une halitose persistante, envisagez des gélules « inhibitrices de bactéries » de type Blis (bacteriocin-like inhibitory, en anglais) K12 comme celles de Now Foods OralBiotic. Celles-ci contiennent un probiotique qui peut enrayer la croissance de la bactérie responsable de la mauvaise haleine.

2. Vous bavez comme un chien

Dans votre esprit, n’importe quelle trace d’humidité émanant d’elle est signe de réceptivité. Mais un flot de bave se déversant de votre bouche ne va que la dégoûter. « J’ai interrogé des femmes sur des expériences entre filles, explique Victoria Zdrok Wilson, sexologue, et elles m’ont toutes dit : “Oh, je ne suis pas bisexuelle. J’apprécie simplement d’embrasser des femmes car elles ne me couvrent pas entièrement de baveLes baisers que donnent les femmes sont plus doux et “hygiéniquement” plus agréables. »

Pourquoi les hommes préfèrent-ils des baisers plus humides ? « Les hommes aussi évaluent la femme par le baiser, mais comme ils ont une perception chémosensorielle réduite, ils peuvent avoir besoin de plus de salive pour le faire », explique le Dr Susan Hughes, psychologue américaine, spécialiste de l’évolution.

D’autre part, comme votre salive contient de la testostérone, vous pouvez être tenté d’échanger de la salive avec elle afin de la rendre plus vite excitée sexuellement.

Le plan sauveur de galoche

Une bouche sèche comme le désert de Gobi est encore pire qu’une bouche débordant de salive, donc il faut juste que vous fermiez un peu les vannes. Au bout de quelques minutes, quand le baiser devient plus intense, les femmes sont moins incommodées par la salive. À mesure que leur excitation grandit, la nature de celle-ci change.

Démarrez avec des baisers légers comme une plume, entrechoquant doucement le bout de vos langues l’un contre l’autre. Vous secréterez ainsi moins de salive. Le bout de la langue étant très sensible, c’est une sensation très agréable. Si vous envisagez d’emballer, anticipez et arrangez-vous pour avoir un verre d’eau (ou de vin) à portée de main. Boire ponctuellement une gorgée peut endiguer l’excès de salive.

3. Votre langue est dans sa bouche… mais ne bouge pas

Il n’y a que deux explications possibles à cela : ou vous êtes feignant ou vous êtes inexpérimenté. C’est l’équivalent d’une femme qui reste allongée là, sans bouger, pendant l’amour. Autrement dit : le fantasme de personne.

Le plan sauveur de galoche

La langue, c’est piège. Si vous en faites trop peu, vous n’avez pas l’air concerné. Et si vous en faites trop, vous passez pour un lycéen en rut. Pour trouver l’équilibre, imaginez-vous en train de lécher un cornet de glace, cela vous aidera à établir un rythme qui ne la submergera pas. Aventurez-vous aussi en dehors de sa bouche. Essayez de tracer le contour de ses lèvres comme si vous y appliquiez du baume, ou taquinez doucement avec votre langue d’autres parties de son corps, en descendant le long de son épine dorsale, en cercles dans son cou ou en suivant le contour de son oreille.

N’oubliez pas non plus le rôle usuel de votre langue. Faites une pause pour lui murmurer combien vous la trouvez sexy ou à quel point elle vous excite. Les affirmations verbales maintiennent l’esprit à l’écoute.

4. Vous y aller bien trop profond

Lui rouler une énorme pelle paraîtra agressif, et pas de manière excitante. L’embrassade vigoureuse ne donne qu’une impression, artificielle, de passion alors que les baisers réfléchis engendrent ce désir type « prends-moi-tout-de-suite » que vous voulez justement générer chez elle.

Le plan sauveur de galoche

Au lieu d’y aller profondément, formez avec vos lèvres un O autour de sa langue, et pratiquez une légère succion au fur et à mesure que vous avancez. Et baissez le son : une étude parue en 2007 dans Evolutionary Psychology a démontré que si les hommes peuvent trouver excitant d’entendre leur partenaire pendant un baiser, c’est peu probable de la part des femmes.

Selon les scientifiques, ce qui les excite, c’est qu’on les touche, qu’on les caresse. Vos mains ne doivent jamais rester inactives durant un baiser. Touchez son visage, la femme adore ça. Vous êtes sans doute tenté d’aventurer vos mains entre ses cuisses, mais ne le faites pas. Plus vous pourrez rester longtemps éloigné de ses parties génitales, plus elle sera excitée.

5. Elle vous dit ce qu’elle aime, et vous le faites… encore et toujours

Les femmes apprécient que vous leur demandiez ce qu’elles veulent. Mais elles ne veulent pas que vous rejouiez sans cesse la même pièce. Les mecs ont tendance à être très terre à terre, à se dire : Si elle aime ça, je vais me concentrer là-dessus. Quand elle vous dit ce qu’elle aime, essayez-le et étudiez sa réaction : vous pouvez l’avoir mal comprise. Et même si vous la mordillez exactement comme elle aime, il existe aussi quelque chose qui s’appelle la nouveauté. Beaucoup de femmes ne savent pas ce qu’elles aiment. Et les gens finissent par s’ennuyer. Tout est dans l’expérimentation.

Le plan sauveur de galoche

Une position nouvelle peut vous apporter la dose de nouveauté que vous recherchez. Faites-la s’asseoir devant vous pour lui masser le dos. Pendant que vous réchauffez ses muscles, embrassez ses épaules et sa nuque. Les femmes aiment que l’on joue avec leur cou, et si cela vient d’un angle inattendu, cela augmentera son plaisir. (Et quand son excitation grandit, vous pouvez venir prendre ses seins dans vos mains.) Si vous êtes face à face, essayez cette technique tantrique : sucez sa lèvre inférieure. Quand les hommes font cela, beaucoup de femmes ressentent une connexion directe avec leur clitoris, un titillement. Aucune femme ne peut refuser un plaisir comme celui-là.

Laura Roberson