C’est parti pour la fin de notre récit hot hot hot de l’été !

À peine suis-je redescendu du 7e ciel que le jacuzzi s’est vidé.
19 heures pétantes! Carlos vaut toutes les Rolex. Il est donc temps de regagner notre chambre pour nous doucher et nous habiller élégamment, le mauvais goût étant ici banni de tous. Ce soir, cuisine japonaise; aussi bonne qu’à Tokyo. Décor raffiné, salle pleine, ambiance conviviale, les femmes sont sexy, le vin… infect – je me dois de porter cette ombre-là au tableau, mais du séjour, ce sera la seule. « On se retrouve à la discothèque? », nous demande le couple de New-Yorkais dînant à la table à côté. « Bien sûr », s’empresse de répondre Julie au jeune brun qui lui a visiblement tapé dans l’œil.

Tout le monde est là.
Sous les boules à facettes de la boîte de nuit, les filles dansent à moitié nues. Leurs maris, au bar, commandent whisky sur tequila sur champagne sur vodka… gentiment bourrés – le « all inclusive » n’incitant pas à la sobriété. Derrière la piste de danse, il y a le playroom – l’espace sexe. Vaste salon aux couleurs chatoyantes, larges matelas de cuir, écran diffusant des vidéos érotiques. Quelques couples sont là qui font l’amour. Pas d’échangisme ni de mélangisme ce soir-là, mais cela se produira d’autres fois. Julie préfère retourner danser, je rejoins le bar et me fonds parmi les Américains dont je suis devenu le meilleur ami depuis qu’ils ont sifflé leur dixième tequila. Il y a là Jeremy, banquier à New York ; John, industriel texan ; Ricardo, ingénieur à la Nasa; Aron, avocat de l’Oklahoma, sans oublier David, le chirurgien de Boston. Nous admirons les déhanchés provocants de nos femmes en parlant voyage et business. Malgré l’ivresse, nous sommes en pleine forme lorsque nous quittons la boîte à 1 heure, un peu avant la fermeture. Tout le monde prend la direction de la terrasse, Julie et moi fermons la marche. Plongeon collectif dans le jacuzzi. Chaleur effervescente sous le ciel étoilé. Je me sens euphorique. Les femmes sont bien éméchées et commandent des bouteilles de champagne au bar pour s’en asperger les seins. Et ça se lèche… et ça se galoche dans une impudeur suprême qui nous laisse, nous les hommes, ivres de désir. On risque quelques caresses ça et là mais les femmes ont décidé de s’amuser entre elles. Et leur bacchanale vaut tous les sacrifices. Avant de sortir de l’eau, Julie m’embrasse enfin. Elle m’invite à la suivre. Je la rejoins sur un des lits de la terrasse. Sous une Lune rieuse, nous faisons l’amour comme jamais. Quelle heure est-il ? Je ne sais plus. Je m’en moque. Je viens de vivre le premier jour du reste de ma vie.

Dire qu’il y en a encore six autres!

[box type= »info » ]Comment faire?

Renseignements et Réservations
• Depuis la France, un seul vol direct depuis Paris et jusqu’à Cancun mais avec escale à Mexico City (avec Air France). à partir de 1 000 € en moyenne A/R
> www.airfrance.fr
• Possibilité de se rendre à Mexico City avec AeroMexico et American Airlines, puis liaison Mexico City-Cancun – 164 € A/R.
> www.aeromexico.com > www.americanairlines.fr
• Desire Resort
> www.desirecancun.com
• Hedonism II et III (Jamaïque)
> www.4hedonism.com
• Jardin d’Eden (Cap d’Agde en France)
>  www.genevievenaturisme.com/francais/loca- tion-luxe-jardineden.html[/box]

————————-

Quelques conseils pour s’amuser sous la couette :
– 4 positions sexuelles à essayer
– 10 astuces pour être plus endurant sexuellement
– Du froid pour des nuits chaudes