Plus de sexe, plus de délices ; l’été est le temps de tous les possibles. Coups de soleil et de plaisirs : le corps se libère. Voici venu le temps des jambes à l’air et en l’air. Vous êtes seuls ? Profitez-en. Accompagné ? C’est le moment de tout oser. La saison de l’amour chaud a démarré.

[highlight]À lire avant d’agir[/highlight]

Amours passagères ou adultères, l’été est propices aux rencontres. Honnêtement qui n’y a jamais pensé ? Cela n’excuse pas tout mais explique beaucoup. Après tout, là où il y a de la gêne, il n’y a pas de plaisir.

Vrai ou Faux ?
Le point sur ces idées reçues qui courent à propos de l’infidélité. Histoire de d’ouvrir les yeux sur la réalité des faits.

L’infidélité est plus fréquente chez Les couples en union libre – VRAI
Vous en avez marre d’entendre ses parents vous demander quand vous ferez d’elle une honnête femme ? Ils ont sans doute de bonnes raisons de vous mettre la pression. Sur une période de dix ans, les couples en concubinage sont 6 fois plus précaires que les couples mariés. Il semblerait que le caractère officiel du mariage fasse reculer de quelques années l’envie d’aller voir ailleurs.

On trompe quand on n’est pas heureux en couple – FAUX
Il semble bien que ce ne soient pas les plus malheureux qui s’octroient de petites aventures, mais bien ceux qui n’ont rien à reprocher à leur vie de couple. En effet, seules 22 % des infidélités sont dues à la lassitude (1). Alors, vous aurez beau vous plaindre, on ne vous croira plus quand vous direz que votre femme ne vous comprend pas.

Les hommes trompent plus que les femmes – VRAI
En France tout du moins avec 5,3 % d’hommes infidèles compulsifs, contre 2,8 % du côté des femmes (2). De quoi faire baver de jalousie nos voisins britanniques qui sont, dans ce domaine, devancés par leurs compagnes (et on s’étonne qu’ils boivent !).

Qui a trompé trompera – VRAI
D’après le professeur de psychologie Marvin Zuckerman (auteur de La Troisième révolution du cerveau, éd. Essais Payot), l’infidèle correspond à une typologie bien précise. Selon lui, « Ce sont des ‘chercheurs de sensations fortes’. Ils ont un besoin régulier d’expériences intenses et nouvelles à cause d’une carence en dopamine, l’hormone du bien-être. Quand leur quotidien devient ennuyeux et monotone, ils vont chercher la nouveauté pour ressentir de l’excitation. » Pour votre tranquillité, évitez donc de tomber amoureux d’une accro au saut à l’élastique.

Ça ne dure jamais – VRAI
Si, comme l’assurent Frédéric Beigbeder et de nombreux scientifiques, l’amour dure 3 ans, dites-vous qu’une aventure a encore moins d’espérance de vie, d’autant plus si elle est du genre irraisonné (la stripteaseuse de votre enterrement de vie de garçon, par exemple). Une étude anglaise a d’ailleurs montré que les liaisons extraconjugales avaient tendance à raccourcir avec le temps : de 3 ans en moyenne il y a 20 ans, elles sont 68 % désormais à ne pas dépasser les 180 jours.

Tout Le monde le fait – FAUX
En France, 24 % des hommes ont déjà eu au moins une aventure extra-couple, contre 9 % des femmes (3). Ce qui est loin de constituer la majorité, avouons-le. Et c’est pareil pour les Italiens. Certes, l’image du french lover et du Don Juan risquent d’en prendre un coup, mais rassurez-vous : les mythes ont la peau dure.

 

Demain, dans la suite de ce dossier de l’été, nous verrons les 6 zones clé de la femme !

————————-

Quelques conseils pour s’amuser sous la couette :
– 4 positions sexuelles à essayer
– 10 astuces pour être plus endurant sexuellement
– Du froid pour des nuits chaudes